Articles & actualité

L'or en Chine : le Nouvel an chinois est fini -- petit bilan

L’achat d’or est toujours populaire en Chine mais à des volumes plus petits.

« La campagne anti-corruption fait que la croissance des ventes de détails au cours du Nouvel an chinois 2014 a été la plus lente depuis dix ans… », écrit Adrian Ash pour BullionVault.

Lingotins d'or en Chine

Photo (c) Thomas Podvin. Lingotins d'or dans une vitrine de Chow Tai Fook, la plus grande chaîne de bijouteries en Chine.

 

L’achat de bijoux en or et en argent s’est avéré « populaire » avec les consommateurs chinois célébrant l’année du cheval, selon des rapports des détaillants et des articles de la presse sur place.

Mais l’influence de Pékin pour dissuader les grandes dépenses par les fonctionnaires après une série de scandales sur la corruption et leur niveau de vie luxueux a endommagé les dépenses totales lors du Nouvel an chinois, amenant le taux de croissance total au plus bas depuis dix ans.

Le premier pays acheteur d’or au monde, la Chine et ses foyers ont dépensé 96 milliards de yuans (15 milliards de dollars) en bijoux et en produits d’investissement en métaux précieux entre janvier et mars 2013, selon des chiffres du World Gold Council, l’organisation en charge du développement du marché.

Cette année, les gens achetant de l’or chez Caishikou, un détaillant de bijoux leader, ont dépensé 250 millions de yuans (41 millions de dollars, ou 30 millions d’euros) lors des deux premiers jours du Nouvel an lunaire, selon Reuters citant des chiffres du site internet du détaillant.

Les festivités du Nouvel an chinois ont commencé la veille du nouvel an, le 30 janvier 2014.

Les bijoux avec le thème du cheval se sont montrés « populaires parmi les consommateurs » achetant de l’or et de l’argent, a indiqué la Beijing Municipal Commission of Commerce, tout comme les produits d’investissement de plus petite dénomination.

La popularité des objets d’or de plus petite taille est en croissance, avait affirmé avant les festivités le People's Daily, rapportant un ralentissement important du nombre de gens achetant des barres d’or et lingots d’or dans la province du Nord est de la Chine, le Jilin.

« Il y a moins de personnes qui achètent des lingotins d’or d’un poids supérieur à 10 grammes », a indiqué le journal étatique citant un directeur d’une banque vendant de l’or.

« La plupart choisissent des objets d’or pesant de 5 à 10 grammes comme cadeaux pour la famille et les amis. »

Pendant les vacances de sept jours jusqu’au 6 février, les dépenses totales de détail en Chine ont atteint un montant de 610 milliards de yuans ou l’équivalent de 100 milliards de dollars (ou 74 milliards d’euros), a indiqué vendredi le ministre du commerce.

Le South China Morning Post citant ces chiffres a imprimé que les ventes de bijoux avaient augmenté de 30% et plus depuis 2013 dans la province centrale du Hubei et dans les provinces du Nord est que sont Liaoning et Heilongjiang.

La croissance des ventes de détail en Chine a ralenti à 13,3% depuis l’année dernière, a annoncé le ministère, comparé aux taux de 2013 à 14,7% et 2012 à 16,2%.

Bijoux en or en Chine

Photo (c) Thomas Podvin. Bijoux en or, dans une vitrine de Chow Tai Fook, la plus grande chaîne de bijouteries de Chine. Ici, vitrine d'un magasin à Hong Kong.

 

« Le nombre est relativement sain, étant donné les circonstances », a indiqué l’économiste de Moody Alaistair Chan, cité dans le South China Morning Post.

Le Nouvel an chinois était censé être moins bruyant et consumériste que d’habitude, alors que les inquiétudes liées à la pollution se sont combinées avec la frugalité continue des autorités et la volonté anti-corruption de diminuer les ventes de feux d’artifices (très prisés lors du Nouvel an chinois) et des cadeaux de luxe, a indiqué la semaine dernière le People's Daily.

« La campagne anti-corruption a rendu la consommation meilleur marché et plus abordable pour les ménages chinois », estime l’économiste Chang Jian de Barclays Capital.

 

BullionVault permet d'acheter de l'or en ligne.

 

Adrian Ash dirige le bureau de recherches de BullionVault, un des moyens les plus simples et les plus économiques au monde d'acheter et d'investir dans l'or. Après avoir été responsable éditorial pour Fleet Street Publications -- l'homologue britannique des Publications Agora -- il a été correspondant du Daily Reckoning à la City de Londres pendant quatre ans. Il intervient désormais régulièrement dans les publications de 321gold.com, FinancialSense, GoldSeek, Prudent Bear, SafeHaven et Whiskey & Gunpowder ainsi que sur plusieurs sites internet d'investissement. Les points de vue d'Adrian sur le marché de l'or sont régulièrement repris par le Financial Times et AFX Thomson.
 
 

Avertissement : Tous les articles publiés ici ont pour but d'informer votre décision, et non pas de la guider. Vous êtes seuls à pouvoir décider du meilleur placement possible pour votre argent, et quelque soit la décision que vous prenez, celle-ci comportera un risque. Les informations ou données incluses ici sont déjà peut-être dépassées par les événements, et doivent être vérifiées d’une autre source, au cas où vous décideriez d’agir. Voir nos termes et conditions.