Articles & actualité

L’or, le PIB de la Chine et le déclin de l’Ouest

Quelle est l’influence de la Chine sur l’économie mondiale et l’or ?

« S’il faut croire tout ce qu’on lit, alors les pays développés à l’Ouest avaient commencé à perdre de leur lustre au profit de l’Asie avant que ne commence la première guerre mondiale, il y a cent ans », écrit Adrian Ash chez BullionVault.

Près de chez nous, aujourd’hui, le déplacement des réserves d’or mondiales de l’ouest vers l’est marque plus clairement ce même déclin de l’Occident au cours du XXIème siècle. Ou c’est ce que beaucoup de gens ont affirmé. Nous aussi.

Il y a un cycle dans toute chose. Et la montée économique récente de la Chine ne surpasse pas le monde autant qu’on vous l'a dit. Au moins, c’est ce qu’on vous dira si vous faites des recherches sur internet.

« Bien que la Chine soit un participant de plus en plus important sur la scène internationale, si l’on mesure le taux de change du marché, elle est toujours beaucoup plus petite que les Etats-Unis ou la zone euro, et encore plus en combinant les deux », a affirmé un économiste de la Banque mondiale.

Donc la nouvelle prévision de 2014 de la Banque mondiale indique que la croissance des pays riches occidentaux dépasse en bref le ralentissement en Chine (voir la page 31 du rapport de la Banque mondiale).

De la même façon pour l’or, « ce n’est pas une histoire chinoise » a indiqué l’économiste spécialiste des métaux Jeffrey Christian au cabinet conseil CPM Group à New York.

« Plus d’investisseurs ont acheté plus d’or stocké en Suisse au cours des six dernières années que ce qu’ils ont acheté en Chine. »

Or suisse : Importations et exportations
Importations et exportations de l'or suisse, en million d'onces. Importations brutes d'or, exportations brutes d'or et importations nettes d'or.

L’or, comme l’économie mondiale, ne concerne pas que la Chine. Tout comme les marchés boursiers mondiaux. Hier, avec l’indice MSCI Asie-Pacifique touchant de nouveaux hauts de six ans, ce groupe de référence a rejeté les actions chinoises domestiques des importants indices, mettant en cause les contrôles étroits de Pékin sur la quantité de stocks que les investisseurs étrangers peuvent détenir. Car cela entrave les influx d’argent des gestionnaires de fonds dans le monde, qui pourraient avoir besoin d’acheter les parties constituantes d’un indice pour satisfaire à leur mandat.

Notons aussi, cependant, que les contrôles de changes en Chine s’assouplissent doucement. L’or n’est pas en reste. Deux banques étrangères ont pu obtenir des licences d’importations, et la Shanghai Gold Exchange projette activement de créer une place boursière internationale pour les métaux dans la zone de libre-échange de la ville de l’Est de la Chine.

De plus, la tendance pour les ajouts nets sur les réserves d’or d’investissement suisses reste plus basse, comme le montre le graphique CPM. En plus de cela, beaucoup d’importations d’or suisse sont de formes brutes, alors que les exportations sont surtout des lingots d’or affinés. Le véritable solde de 2013 en poids fin était probablement négatif, comme l’a montré la valeur significative plus importante des exportations d’or suisses supérieures aux importations, et à des cours au kilo plus élevés.

Non, la demande massive pour l’or par les Chinois n’a pas inversé la chute brutale des prix en 2013, que dire, le krach des cours de 25%. Mais au cours du temps, le plus grand producteur et consommateur d’or au monde influencera probablement la façon dont sont établis les cours. Ou la Chine reprendra simplement ce que les économies occidentales ont laissé de côté pour la découverte des prix des métaux précieux, comme le fixing de l'or qui est considéré trop sordide et quelque peu « injuste ».

Les foyers occidentaux qui ont peur d’une perte du pouvoir d’achat ne peuvent ignorer le rôle dans l’économie ou dans le marché de l’or que va jouer la Chine. Ceci dit, le déclin de l’Ouest a encore beaucoup de chemin à faire et n’est pas pour tout de suite.

 

Achat d'or avec BullionVault

 

Adrian Ash dirige le bureau de recherches de BullionVault, un des moyens les plus simples et les plus économiques au monde d'acheter et d'investir dans l'or. Après avoir été responsable éditorial pour Fleet Street Publications -- l'homologue britannique des Publications Agora -- il a été correspondant du Daily Reckoning à la City de Londres pendant quatre ans. Il intervient désormais régulièrement dans les publications de 321gold.com, FinancialSense, GoldSeek, Prudent Bear, SafeHaven et Whiskey & Gunpowder ainsi que sur plusieurs sites internet d'investissement. Les points de vue d'Adrian sur le marché de l'or sont régulièrement repris par le Financial Times et AFX Thomson.
 
 

Avertissement : Tous les articles publiés ici ont pour but d'informer votre décision, et non pas de la guider. Vous êtes seuls à pouvoir décider du meilleur placement possible pour votre argent, et quelque soit la décision que vous prenez, celle-ci comportera un risque. Les informations ou données incluses ici sont déjà peut-être dépassées par les événements, et doivent être vérifiées d’une autre source, au cas où vous décideriez d’agir. Voir nos termes et conditions.