Articles & actualité

Le cours du platine bat enfin le cours de l’or

Le platine vient juste de passer au-dessus du cours de l’or pour la première fois en dix mois…

« Le platine a juste réussi quelque chose qu’il n’avait pas su faire pendant près d’un an », écrit Adrian Ash pour BullionVault.

Son cours a augmenté au-dessus de celui de l’or mardi matin le 15 janvier 2013 pour la première fois depuis la mi mars 2012.

Platine et or

 

En comparant les fixings du matin à Londres d’aujourd’hui pour l’or et le platine, nous pourrions proposer toute sorte de raisons sur les marchés des métaux précieux pour ce revirement. La production de platine par exemple n’en a pas fini avec les troubles, étant basée principalement en Afrique du sud. Les conflits l’an dernier du côté du Bushveld Igneous Complex ont tranché près de 7,5% dans la production annuelle. Le producteur majeur AmPlats vient d’annoncer qu’il fermerait deux sites et en vendrait un autre, baissant la production de quelques 5% de la demande annuelle mondiale et risquant peut-être 14 000 emplois.

L’utilisation première du platine (dans les catalyseurs de moteur à essence) jouit en ce moment d’un renouveau. Le géant automobile allemande Volkswagen a rapporté lundi une hausse de ses ventes de 11% l’an passé. Déclarant que « la reprise cyclique des ventes de voitures mondiales commencée au milieu de l’année 2009 reste intacte », les analystes chez Scotiabank prévoient maintenant « des ventes mondiales record d'automobiles pour 2013 ». Donc plus d’utilisation du platine à priori.

Quid des estimations ?

Par exemple celle de Johnson Matthey dans le numéro de Platinum Interim Review de novembre, « on avait prévu que le marché du platine passerait dans un déficit de 400 000 onces en 2012. De sévères perturbations à l’exploitation des métaux du groupe platine devraient réduire l’offre en provenant de l’Afrique du Sud de plus de 600 000 onces. Avec une demande ferme à 8,07 millions d’onces et un déclin du recyclage, le solde du marché du platine semblerait très différent de [celui de] l’an passé. »

Dans un marché de 251 tonnes, en d’autres termes à peine une goutte à côté des 4 300 tonnes de l’or au cours des douze derniers mois, l’approvisionnement du platine était en retard sur la demande de 12 tonnes en 2012, soit 5%.

Mais ceci explique à peine le trading du platine à un cours moindre sur l’or tout au long de l’année dernière. Est-ce que les traders du platine viennent juste d’apprendre ce qui s’est passé en 2012 ? Si oui, alors plutôt que de regarder les forces internes du marché des métaux sur le court terme, pourquoi ne pas regarder le très long terme de l’or contre le platine, aussi loin que les archives trouvées sur Google nous mènent ?

L'or et le platine
 

« Quand découvert pour la première fois [au milieu du XVIIIème siècle] », comme l’indique un vieux livre poussiéreux pour les collectionneurs de pièces, « le platine était hautement prisé car il ne pouvait être produit qu’en petites quantités. [Mais] moins d’un siècle plus tard il est devenu si abondant que plusieurs mines ont été abandonnées car elles produisaient trop de platine ».

Pour la poignée de pays qui ont pris la peine de frapper des pièces de platine, surtout la Russie au milieu du XIXème, « la contrefaçon est devenue un problème majeur », explique le vieux livre. Mais seulement parce qu’en fait « les pièces de platine étaient plaquées avec de l’or et [on les a] fait passer comme les pièces d’or les plus précieuse d’alors de la même taille ».

Avance rapide vers 1904 (quand l’Espagne abandonne finalement sa production de pièces de platine commencée en 1747), et c’est les utilisations industrielles du platine qui ont repris le flambeau. Vous pouvez voir ce que le fait d’être plus dur et plus difficile à travailler que l’or a fait pour le platine avec le goût précoce pour les bijoux en platine au XXème suivi par des restrictions des approvisionnements de platine comme « matériel stratégique » en temps de guerres.

Dans les années 1950, la nouvelle science de la catalyse, changeant le taux auquel les réactions chimiques ont lieu, ont vu le platine se distinguer de nouveau de l’or comme « utile » plutôt que simplement un métal précieux décoratif. L’or a toujours conservé son utilisation économique, cependant. A l’époque, comme à présent, il est plus social qu’industriel, et les grands écarts de la prime du platine sur les cours de l’or que vous pouvez voir sur le graphique ci-dessus, coïncident avec les périodes pendant lesquelles conserver son patrimoine était plus urgent que de développer de nouveaux moteurs pour les marchés croissants automobiles.

Que le platine maintienne ou non ses primes retrouvées sur le cours de l’or dépend de la perspective sous-jacente de la croissance contre la dépression. Donc faites vos jeux ! Les traders des « futures » n’y manqueront pas eux.

Adrian Ash, 15 Jan '13

 

Acheter de l'or sur Internet avec BullionVault

 

 

Adrian Ash dirige le bureau de recherches de BullionVault, un des moyens les plus simples et les plus économiques au monde d'acheter et d'investir dans l'or. Après avoir été responsable éditorial pour Fleet Street Publications -- l'homologue britannique des Publications Agora -- il a été correspondant du Daily Reckoning à la City de Londres pendant quatre ans. Il intervient désormais régulièrement dans les publications de 321gold.com, FinancialSense, GoldSeek, Prudent Bear, SafeHaven et Whiskey & Gunpowder ainsi que sur plusieurs sites internet d'investissement. Les points de vue d'Adrian sur le marché de l'or sont régulièrement repris par le Financial Times et AFX Thomson.
 
 

Avertissement : Tous les articles publiés ici ont pour but d'informer votre décision, et non pas de la guider. Vous êtes seuls à pouvoir décider du meilleur placement possible pour votre argent, et quelque soit la décision que vous prenez, celle-ci comportera un risque. Les informations ou données incluses ici sont déjà peut-être dépassées par les événements, et doivent être vérifiées d’une autre source, au cas où vous décideriez d’agir. Voir nos termes et conditions.