Articles & actualité

L’utilisation des certificats or « pourrait être favorisée par le gouvernement indien et la banque centrale »

" ... travailler sur la monétisation de l’or déjà existant... "


La décision du gouvernement indien d’augmenter la taxe sur les importations d’or ce mois-ci était « justifiée ». C’est une action qui tombe à pic pour les réformes telles que les certificats or qui ont pour objectif de réduire l’impact de l’or sur le déficit commercial du pays, affirme l’un des leaders de l’industrie.

Rajan Venkatesh, directeur général de Scotia Mocatta, le département des métaux précieux de la banque canadienne Nova Scotia, ajoute que « monétiser l’or » pourrait aider à réduire la dépendance vis-à-vis des importations d’or et donc aider la balance commerciale du pays.

« Nous pensons que c’est le moment opportun pour les réformes, comme les certificats or, les plans d’accumulation de l’or, etc., d’être encouragées par le gouvernement et la banque centrale indienne », déclarait Venkatesh dans une interview cette semaine.

« [De tels véhicules] peuvent être structurés de telle manière que les importations physiques peuvent être réduites ou reportées plus tard en se basant sur le profile de maturité des dépôts. »

Le 16 mars, le ministre indien des finances, Pranab Mukherjee, a doublé la taxe sur les importations d’or pour la deuxième fois cette année.

« Comme [l’or] est perçu comme étant un actif mort, cela est justifié », déclare Venkatesh, qui ajoute qu’il ne croit pas que l’augmentation de la taxe diminuera l’appétit de l’Inde pour l’or.

« Pour réduire les importations, ils devraient au lieu de cela travailler sur la monétisation de l’or déjà existant et détenu dans les foyers indiens, et qui est estimé à environ 18 000 tonnes. »

Depuis que la hausse de la taxe sur les importations a été annoncée, l’Inde a été touchée par une grève nationale des joailliers. La presse indienne rapporte que certaines personnes auraient même donné des certificats or lors de mariages au lieu d’or. Ces certificats sont échangeables contre des bijoux lorsque la grève sera finie.

Le Vietnam est un pays où les responsables de la banque centrale ont ouvertement considéré les certificats or, et où l’ancien président de la banque centrale du pays prônait les certificats or l’année dernière.

La Turquie considère aussi des mesures pour encourager les gens à conserver leur or au sein du système bancaire. Cette semaine, la banque centrale turque a doublé les réserves de lires turques qu’elle peut conserver sous forme d’or, en passant de 10% à 20%. Au même moment, la proportion des réserves de devises que les banques peuvent détenir en or a baissé de 10% à 0%.

Voir tous les articles de Goldbug.

Avertissement : Tous les articles publiés ici ont pour but d'informer votre décision, et non pas de la guider. Vous êtes seuls à pouvoir décider du meilleur placement possible pour votre argent, et quelque soit la décision que vous prenez, celle-ci comportera un risque. Les informations ou données incluses ici sont déjà peut-être dépassées par les événements, et doivent être vérifiées d’une autre source, au cas où vous décideriez d’agir. Voir nos termes et conditions.