Articles & actualité

Les actions battent l’or pour la première fois depuis 2004

Oui, l’or a augmenté pendant douze ans. Mais comparons son parcours avec les actions américaines…

« Le monde n’a pas pris fin le 21 décembre comme prévu par des journalistes fainéants et des bluffeurs sur Internet », écrit Adrian Ash pour BullionVault.

Mais le marché haussier de l’or s’étouffe. Ou c’est du moins ce que les devins affirment.

Bloomberg : « L’or, [jouissant de] sa plus longue série de gains sur au moins neuf décennie, est sur le point d’amorcer un cycle baissier… »

Interactive Investor : « Est-ce que le marché haussier de l’or est fini ? Les commentateurs du marché citent un environnement économique tumultueux. D’autres disent qu’il a simplement été suracheté, et comme avec chaque marché haussier, il a inévitablement atteint un point de résistance… »

MarketWatch : « Les gold bugs jettent finalement l’éponge. Au cours des deux dernières semaines [ils] ont été encore plus découragés qu’ils ne l’étaient en fin novembre. Et ça en dit long… »

Bon c’était une blague. C’est trois articles ont été en fait publiés en 2011 !

Mais le grand pic de l’été 2011 est maintenant un souvenir lointain. Et avec les cours cette semaine [du 21 décembre 2012] déroulant tous les gains de 2012 pour les investisseurs en euros et en livres sterling, vous pourriez aujourd’hui vous permettre d’aller vers les bons du Trésor US, diriger l’Italie ou obtenir une allocation de logement annuelle de 400 000 dollars auprès de la Banque d’Angleterre en disant que l’or est vendu.

« Goldman Sachs... est parmi ceux qui annoncent la fin du marché haussier de l’or », a rapporté Portfolio Adviser, « ayant récemment revu à la baisse leurs prévisions pour 2013 à 1 800 dollars l’once ».

Quelle que soit la réalité à venir, l’or a certainement fait quelque chose de bizarre en 2012. Bizarre ces 13 dernières années au moins. Car il n’a pas su battre les gains annuels du marché financier américain [mesuré avec le S&P 500]. Le premier échec date de 2004. 2012 est seulement la troisième année depuis 1999 pendant laquelle l’or a été incapable de battre les gains du S&P 500.



Que dire de cette sous-performance ? Hé bien, si vous avez manqué toute cette plus-value de 14,8% sur le S&P500, alors ce pauvre rendement de 7,9% sur votre or pourrait s’avérer être d’un réconfort limité. Mais il s’agit d’une tendance plus large, qui s’étend sur une décennie entière.

L’or et les actions ont tous deux augmenté en 2012. Cette évolution commune ne s’est pas produite qu’à deux reprises, seulement, au cours des dix dernières années. Une fois quand les actions ont coulé (2008), et une fois quand elles sont restées plates (2011).

Figure 1 : L’or et les actions en hausse.


Que se passe-t-il ? L’or n’est-il pas supposé augmenter quand les actions plongent, et vice versa ? Mais vraiment, c’est une idée tellement obsolète, du siècle dernier même !

 

Figure 2 : Actions en hausse (gauche), or en baisse (valeurs inversées, droite), de 1993 à 2003


Revenons à il y a vingt ans, et inversons le cours de l’or, comme dans le graphique ci-dessus (les hausses montrent des baisses, les baisses montrent des hausses). A mesure que les actions américaines augmentent, le cours de l’or baisse, et ce du milieu à la fin des années 1990. Ce n’est qu’en début 2001 que l’or a trouvé son plancher, montrant une second pic dans notre graphique des cours inversés.

Et de là, le crash de Tech Stock est survenu juste au début de la hausse de l’or sur 12 ans. Une hausse que les actions ont rejointe à nouveau dès que les taux d’intérêt à presque 0% ont été mis en place en 2003.

Oui, le lien en commun a été, nous pensons, l’argent bon marché. D’un côté il a poussé les investisseurs à nouveau vers les actions (et de retour encore grâce au vrai cash gratuit et aux assouplissements quantitatifs depuis 2009). D’un autre côté, il  a poussé un petit groupe de gens mais grandissant dans le monde à abandonner une portion de leur liquide, l’échangeant contre un morceau de métal. Et général, l’or a surperformé en évitant de couler au milieu.

Rare et incorruptible, à l’inverse des actions communes, l’or a ainsi agi comme une grande protection pour les haussiers des marché financiers, augmentant ensemble et ce malgré les mouvements des équités. Mais bien que rare et indestructible, l’or doit encore trouver sa place en ce début du 21ème siècle, prédisons-nous, regardant vers le futur tout comme les mayas ne l’avaient pas fait.

Nous pensons que l’or semble être une bonne assurance contre cet autre marché haussier montant, la bulle du crédit enflant qu’est le marché bull de 32 ans non-stop des obligations du gouvernement américain et des autres gouvernements occidentaux.

Nous verrons bien ce que 2013 apportera.

 

Acheter de l'or en ligne simplement et en toute sécurité, chez BullionVault

 


 

 

  •  

 

-----------------------------

Informez-vous sur les risques
Tous les articles publiés ici ont pour but d'informer votre décision, et non pas de la guider. Vous êtes seuls à pouvoir décider du meilleur placement possible pour votre argent, et quelque soit la décision que vous prenez, celle-ci comportera un risque. Les informations ou données incluses ici sont déjà peut-être dépassées par les événements, et doivent être vérifiées d’une autre source, au cas où vous décideriez d’agir.

Adrian Ash dirige le bureau de recherches de BullionVault, un des moyens les plus simples et les plus économiques au monde d'acheter et d'investir dans l'or. Après avoir été responsable éditorial pour Fleet Street Publications -- l'homologue britannique des Publications Agora -- il a été correspondant du Daily Reckoning à la City de Londres pendant quatre ans. Il intervient désormais régulièrement dans les publications de 321gold.com, FinancialSense, GoldSeek, Prudent Bear, SafeHaven et Whiskey & Gunpowder ainsi que sur plusieurs sites internet d'investissement. Les points de vue d'Adrian sur le marché de l'or sont régulièrement repris par le Financial Times et AFX Thomson.
 
 

Avertissement : Tous les articles publiés ici ont pour but d'informer votre décision, et non pas de la guider. Vous êtes seuls à pouvoir décider du meilleur placement possible pour votre argent, et quelque soit la décision que vous prenez, celle-ci comportera un risque. Les informations ou données incluses ici sont déjà peut-être dépassées par les événements, et doivent être vérifiées d’une autre source, au cas où vous décideriez d’agir. Voir nos termes et conditions.