BullionVault et le Brexit : informations pour les clients européens

Accord ou pas, BullionVault n’envisage pas d’impact important sur ses opérations ou services du fait du départ du Royaume-Uni de l’Union européenne. Voici quelques points :

Liquidité: le Trésor britannique indique que les affaires continueront comme d’habitude sur le marché des grossistes de Londres, cœur mondial du négoce des métaux précieux. Très peu de métaux passent en fait par les 27 autres états membres de l’UE. Une fois que le Royaume-Uni sort de l’union, les 5 lieux de stockage de BullionVault (Zurich, Londres, Toronto, Singapour et New York) seront tous en dehors de l’Union européenne.

Accès des clients : Enregistrée à et sise à Londres, l’entreprise BullionVault est utilisée par plus de 70 000 particuliers dans plus de 175 pays dans le monde entier depuis son lancement en ligne en 2005. Le Royaume-Uni n’a pas et BullionVault n’a pas besoin d’un accord de marché unique du style de celui de l’UE avec d’autres pays où résident nos clients, comme par exemple les Etats-Unis, le Japon, le Canada, l’Australie, l’Afrique du sud, le Brésil, etc.

Transferts de fonds : Les virements financiers transfrontaliers en Europe sont possibles grâce à ce que l’on appelle le programme SEPA. Le Conseil des paiements européens (document en PDF) a confirmé que le Royaume-Uni resterait membre du SEPA après le Brexit, quel que soit le scénario (même en cas de non accord ou Brexit dur).


Enfin, le conseil d’administration de BullionVault continue d’identifier et de passer en revue les risques et opportunités liés au Brexit. BullionVault est une société fintech innovatrice et flexible. Si nous avons besoin d’agir pour maintenir notre service avec vous, nous le ferons.