L'or bat les actions et obligations au premier trimestre - l'augmentation du coût de la vie crée des conditions très favorables - selon un des principaux analystes du marché.

LONDRES, 2 avril 2007- Les cours de l'or ont "secoué" les investisseurs depuis le mois de janvier, selon un des principaux commentateurs financiers.

Mais ce métal continue pourtant à battre les actions et obligations au premier trimestre.

Plus de 4,7% pour l'or - contre participations et revenus fixes plats - l'or continue à croître depuis 2001. Il est d'ailleurs probable que l'or batte Wall Street et les avoirs papiers de Washington en 2007 également.

"La Fed est dans une position difficile" selon Adrian Ash, Directeur de la recherche chez or.BullionVault.fr, la compagnie montante spécialisée dans l'investissement en or physique.

"L'inflation et le coût de la vie augmentent rapidement, stimulés par l'augmentation du prix des denrées alimentaires et des services financiers ainsi que par l'augmentation des coûts énergétiques".

"Mais augmenter les taux d'intérêt pour faire reculer la menace de l'inflation n'est pas simplement une option. L'écroulement du marché hypothécaire américain devrait paralyser la Fed en 2007".

L'augmentation de l'inflation et des taux statiques de la Fed constituent un "cocktail détonant" selon Adrian Ash, qui devrait permettrecours de l'or de continuer à croître au cours des six prochaines années au moins.

"Il y a un lien historique clair entre le taux d'intérêt réel payé sur le dollar US et la fortune des investisseurs en or. Les retours sur investissements plus faibles dus à l'augmentation du coût de la vie tendent à stimuler de nouveaux investissements en or. Des retours plus élevés ont l'effet inverse".

"Au cours des années 1970, la Fed refusait d'augmenter les taux d'intérêt du dollar pour "récompenser" les épargnants américains après l'inflation, et cela rendait l'or relativement attractif pour les investisseurs".

"Cependant, une fois Paul Volckercommandes de la Fed, les taux d'intérêt augmentèrent tellement que le véritable retour sur le dollar diminua de 9% après inflation, et l'or s'écroula".

"La question que les investisseurs devraient se poser aujourd'hui" selon Adrian Ash "est de savoir si Ben Bernanke, le directeur actuel de la Fed, est ou non un anti-Volker. A moins que les taux réels n'augmentent, le marché de l'or devrait continuer à connaitre la même croissance".

Adrian Ash, Directeur de la recherche chez or.BullionVault.fr, est "City editor" de la lettre d'information très largement diffusée du Daily Reckoning. C'est également un contributeur régulier du magazine MoneyWeek et il est souvent cité et publié sur des sites internet dédiés à l'or.

Source: DeLor.BullionVault.fr


Source: 
or.BullionVault.fr